Ca y est ! Monaco aura en successeur. En 2004, le club de la principauté avait atteint la finale de la Ligue Des Champions en barrant la route du … Real Madrid. Pour Bordeaux et Lyon, il n’est pas encore question de finale mais le dernier carré se profile de manière certaine pour l’un des deux.

Car le tirage au sort a rendu son verdict. Les deux clubs français encore en lice s’affronteront le 30 mars et le 7 avril dans un duel fratricide. Jean-Michel Aulas,

le président de l’OL, toujours avide de phrases qui font mouche résume assez bien l’état d’esprit lyonnais : « Eliminer le Real pour trembler devant Bordeaux, ce serait dommage. » L’actionnaire bordelais Nicolas de Tavernost était moins optimiste au micro d’RTL : « Ce n’est pas forcément ce qu’on espérait. »

Le milieu de terrain lyonnais Jérémy Toulalan déclarait que « Lyon-Bordeaux, ça ne fait pas trop match de Ligue Des Champions. » Pourtant, il faudra être costaud, pour celui qui se qualifiera, pour éviter le piège des demies. Car dans la partie de tableau des français, deux monstres sacrés se départageront. Manchester ou le Bayern. Terrible

Le tirage au sort a également livré son lot de déçus. A commencer par le CSKA, premier club russe à ce stade de la compétition depuis le Spartak Moscou en 1996. Le club moscovite rencontrera l’Inter. Dans le même temps, les londoniens d’Arsenal tenteront de forcer le passage face au FC Barcelone, véritable épouvantail.