Lacourt des grands s’aggrandit

20Août10

Les championnats d’Europe de natation de Budapest nous avaient fait miroiter, une semaine durant, que les nageurs français nageaient sur une autre planète. L’illusion est terminée, le retour sur terre compliqué. Car de l’autre côté de l’Atlantique, à Irvine en Californie, ont débuté les PanPacifiques, réunion où se retrouve le gratin de la natation mondiale, excepté les européens bien sûr. Et le rassemblement des américains, australiens et autres brésiliens dans le même bassin a tout pour faire redescendre la natation française (et plus largement celle du Vieux-Continent) de son piédestal. Et nombreux sont ceux qui, parés d’or la semaine dernière, sont bien loin des chronos réalisés par la flotte américaine et consorts. A commencer, par Alain Bernard, champion olympique et d’Europe du 100m, sacré la semaine dernière en 48’’49, et qui, avec ce temps, serait resté au pied du podium des PanPacs. Le titre de la distance reine est en effet revenu à Nathan Adrian, crédité d’un impressionnant 48’’15. César Cielo, décevant 3ème, a néanmoins signé un chrono inférieur à celui de Bernard pour un centième (48’’48) . De quoi relativiser les performances des français. Certes. Mais pas pour tous. Car si il y en a un qui doit se réjouir de voir les performances réalisées dans la compétition, c’est bien Camille Lacourt, qui semble avoir les rênes du dos mondial bien en main. Sur 50m, il est bien seul dans le bassin, puisque l’aller simple a été remporté par le japonais Koga en 24’’86 soit près de 8 dixièmes moins vite que le français et son 24’’07 à seulement 4 centièmes du record du monde. Sa performance sur 100m est encore plus remarquable. Puisqu’il possède plusieurs coups de bras d’avance sur Aaron Peirsol, maitre incontesté de la discipline avec ses dix titres planétaires et ses quatre couronnes olympiques, et vainqueur en 53’’31 soit plus de seconde de plus que le récital de Lacourt (52’’11). De quoi voir plus loin. Les yeux déjà braqués sur les championnats du monde 2011 à Shanghai, les Jeux Olympiques de Londres dans la longue vue. Mais il n’est pas le seul à avoir vu ses ambitions renforcées par la comparaison entre championnats d’Europe et Pan Pacifiques. Yannick Agnel est dans ce cas. Non qualifié sur 200m à Budapest, la pépite de la natation tricolore, a tout de même battu son record national (1’45’’83) au départ du relais 4*200 mètres. Un temps qui le rapproche de celui réalisé par la superstar Ryan Lochte pour aller conquérir le titre (1’45’’30). Lui aussi a désormais Londres dans le viseur.

Publicités


No Responses Yet to “Lacourt des grands s’aggrandit”

  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :