Coupe du Monde 2010 : la Corée du Sud

15Mai10

L’historique : En Afrique du sud cet été, la Corée du Sud participera à sa 8ème coupe du monde, meilleur total asiatique derrière le Japon et ses 13 participations. Mieux, les « guerriers Taeguk » prendront part à leur 6ème mondial de suite. Un sérieux exploit pour ce pays qui ne compte que 30000 licenciés, reléguant le football loin derrière le baseball, sport le plus prisé par les jeunes. Les sud-coréens n’ont jamais dépassé le premier tour. Mis à part en 2002. Durant « leur » mondial (co-organisé avec le Japon), les « diables rouges » réservent l’enfer à leurs adversaires. Renversant l’Italie en huitièmes puis l’Espagne en quarts, les sud-coréens, alors entraînés par Guus Hiddink, chutent finalement dans le dernier carré face à l’Allemagne. Une épopée fabuleuse pour l’équipe du pays du matin calme, seulement vainqueurs jusque là de deux Coupe d’Asie (1956-1960). Bénéfique pour tout le monde. Les stars de l’équipe profitent de ce tremplin pour s’envoler vers d’autres cieux, à l’image de Park-Ji Sung, aujourd’hui à Manchester United.

 

La campagne de qualifications : Facile vainqueur de sa poule dans la zone Asie, la Corée du Sud, a gagné son ticket pour le premier mondial organisé en terre africaine. Bien aidés par l’apport de Park-Ji Sung (5 buts) et de son homonyme monégasque, les « guerriers Taeguk » ont facilement disposés de l’Iran, l’Arabie Saoudite et les Emirats Arabes Unis pour accompagner leurs voisins du nord en Afrique du Sud.

Le groupe : La Corée du Sud, sous la houlette de Huh-Jung Moo, déjà sélectionneur national entre 1994 et 1995 puis entre 1998 et 2000, pourra une fois de plus s’appuyer sur ses stars, le mancunien Park-ji Sung, le gardien Lee Woon-Jae, l’arrière latéral Lee Young-Pyo et Ahn Jung Hwan, le vétéran (37 ans). Mais elle comptera également sur ses valeurs montantes, l’attaquant de Monaco Park Chu-Young et Lee Keun-Ho, cité par le Times parmi les 50 joueurs qui feront le football de demain.

La préparation : La Corée du Sud ne viendra en AfSud pour faire de la figuration. Dans cette optique, les « diables rouges » ont programmé une flopée de matchs amicaux. Les deux derniers en date se sont soldés par des victoires face au Japon tout d’abord (3-1) puis face à la côte d’ivoire(2-0), deux mondialistes. D’ici au 11 juin, pas moins de 4 matchs sont au programme des Sud-Coréens. Avec des rencontres face à l’Equateur, contre le Japon et le Bélarus. Avant un ultime stage en Autriche du 23 mai au 5 juin, ponctué d’un match face à l’Espagne (3 juin).

Les chances : Dans un groupe B, dans lequel l’Argentine semble au dessus du lot, la seconde place qualificative est largement prenable. La Corée du Sud semble légèrement supérieure à ses deux autres adversaires, la Grèce et le Nigéria.

Le calendrier : 12/06 Corée du Sud – Grèce

                        17/06 Corée du Sud – Argentine

                        22/06 Nigeria – Corée du Sud

Publicités


No Responses Yet to “Coupe du Monde 2010 : la Corée du Sud”

  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :